C’est le premier je balance tout ! Rendez-vous littéraire #13 & #14

« C’est le 1er, je balance tout » a été lancé par Lupiot pour son excellent blog littéraire « Allez vous faire lire ». Il est depuis peu repris d’une main de maître par Charmant Petit Monstre.

Bon, encore un deux en un… Faudrait vraiment pas que ça devienne une habitude (et on ne parlera pas du retard, évidemment). Faut dire qu’en plus, ce numéro #13 du mois d’avril était (presque) écrit mais que le temps filant, je n’ai pas eu le courage de le publier en milieu de mois. Nous voici donc réunis une nouvelle fois, dans la joie et la bonne humeur… Mesdames et Messieurs, c’est le …

BILAN DU MOIS !

Top & flop

Avril et mai auront été placés sous le signe des romans ! J’ai découvert la joie de la lecture dans les transports parisiens, de ce temps si long à regarder défiler les stations, engoncée comme un petit pois entre les autres voyageurs, coincée entre l’aisselle de ton voisin et le derrière de ta voisine. Mais, pendant cette heure de plaisirs olfactifs, la liseuse est devenue ma meilleure amie.

couv4750269 couv57912181 9782070302581FS couv51647518 9782070538041FS couv60183340

couv33812166 L_Ocean_au_bout_du_chemin CouvmediumGabarit 9782812614835 714To9HiZmL image 9782377420131ORI

Plusieurs challengers ce mois-ci dans les tops, un vrai bon cru au mois de mai semble-t-il, un peu moins au mois d’avril.

La Guerre du bruit, le Chaos en marche (t.3) – Patrick Ness ❤ ❤

Je ne parviendrais pas à dire tout mon amour pour cette trilogie, qui s’est terminée sous mes yeux avides avec brio. L’écriture est maîtrisée d’une main de maître par Patrick Ness, qui parvient à créer un univers riche, crédible, mélangeant sans que cela donne une impression de fourre-tout, énormément de genres (récit d’apprentissage, dystopie, récit psychologique, SF pure, et j’en passe…). Ce troisième tome m’a fait éclater le cœur au milieu de ma rame de tram, j’en avais les larmes qui débordaient. J’essaye désespérément de vous dire tout mon amour pour cette trilogie dans un article mais c’est si dur…

Le Silence du Rossignol, Le clan des Otori (t.1) – Lian Hearn ❤

Je vous en parle ici, mais ça a été un vrai plaisir de retrouver ce premier tome d’une saga que j’ai lu et adoré ado. J’ai retrouvé mon amour des personnages, l’ambiance japonisante et médiévale, mêlant histoire et fantasy que j’avais adoré plus jeune. J’ai été charmée de nouveau par la poésie de la plume de Lian Hearn, par la sensualité qui se dégage de ce tome.

Passeuse de rêves – Lois Lowry ❤

Je ne vais pas vous refaire la chanson tout est dit !

Génération K3 (t.3) – Marine Carteron ❤

J’ai mis si longtemps à lire ce dernier tome que ça me donne envie de me taper la tête contre quelque chose façon Dobby.

Tome magistral qui clôture de la meilleure des manières cette trilogie a la fois mythique et apocalyptique. L’intertextualité et la pop-culture sont au rdv, réunis dans un scénario qui donne envie de chanter High Way to Hell à fond les ballons. Bref, un roman parfait pour nos ados en manque de rébellion ou même pour nous. Je vous en parle sûrement bientôt (il faut !)

Zaï zaï zaï zaï – Fabcaro ❤

Un auteur de BD oublie sa carte de fidélité dans un magasin et c’est le drame. Devenu l’ennemi public numéro 1, il va tenter de prouver qu’il est innocent.

C’est drôle, drôle, drôle. Une situation rocambolesque, un humour façon les Nuls à mourir de rire avec cette pointe d’ironie qui suffit à mettre en lumière l’absurdité de certains comportements de la vie quotidienne. Je ne peux pas m’empêcher de vous partager mon extrait préféré.

853197-dp-p4jpg

Quelques « Meh » ce sont glissés au mois d’avril… Mais heureusement, pas de flop !

Les Neiges de l’Exil, Le Clan des Otori, (t.2) – Lian Hern

Contre toute attente, j’ai eu beaucoup plus de mal à me replonger dans ce second tome. Ce qui m’avait enchanté à la lecture du premier m’a parfois dérangé dans celui-là. L’univers est toujours aussi chouette mais je ne sais pas…. Je pense que, face au choc émotionnel de La Guerre du Bruit, je n’étais pas prête à reprendre cette série-là.

Le livre de Perle – Timothée de Fombelle

Le jeune narrateur nous raconte le récit de Joshua Perle, un homme un peu bourru qu’il a rencontré après s’être perdu en forêt et qui semble caché un lourd secret. Il retrace quelques années plus tard la vie de cet homme et découvre un monde parallèle, où fées, mages, rois et princesses existent réellement. Un monde où Joshua, le jeune prince Illian a été séparé de la fée dont il est amoureux, Olga.

N’ayant jamais lu de romans de ce grand auteur, on m’avait pourtant prévenue de ne pas commencer par celui-ci, apparemment pas le meilleur Mais l’univers des contes m’appelait si fort que je n’ai pas su résister. Et effectivement, autant l’histoire qui se passe dans le Royaume de Illian et Olga m’a enchanté, l’univers merveilleux des contes ainsi que cette histoire d’amour pleine de mélancolique m’ont charmés, faite rêver… autant le récit de la vie de Illian, devenu Josua Perle dans notre monde m’a laissé un peu froide. Pourtant, la tragédie de ces deux amoureux aurait perdu en force sans le vide de Joshua. Je suis donc complétement partagée… L’écriture de Timothée de Fombelle, douce, poétique, laisse un petit goût d’enfance à la lecture. Beaucoup d’originalité et de douceur quand même, ce qui me rend curieuse de lire autre chose de ce monsieur.

L’océan au bout du chemin – Neil Gaiman

Alors qu’il retourne dans sa ville natale, le narrateur se souvient de sa rencontre avec Lettie, une jeune fille de son âge qui assure que la mare derrière chez elle est un océan, et des étranges évènements qui ont eu lieu quand il était plus jeune, le temps d’un été.

Autant, j’aime toujours autant l’écriture de Neil Gaiman est son imagination, autant ici, j’ai trouvé l’ambiance étonnamment lourde et malsaine. On retrouve le motif de la vieille sorcière qui se cache sous les traits d’une jeune personne agréable, déjà présent ou (ou repris je ne sais pas) dans Coraline. Lettie et sa famille sont des êtres surnaturels qui vivent hors du temps et de l’espace mais une famille de matriarches très sympathique et drôle. Le narrateur est un gamin binoclard qui aime lire plus que tout et qui est le seul à déceler la nature maléfique de sa nouvelle nounou (après tout, c’est lui qui est responsable de sa venue dans son monde). Mais l’ambiance pesante, le sentiment de solitude et d’injustice du gamin face à cette monstruosité qui est venue mettre le bordel dans sa vie, m’a vraiment mise très mal à l’aise et j’en suis ressortie sans savoir si j’avais aimé ou non.

Chroniques d’ailleurs

Déésolééée blogosphère….

Wahou le web !

Screenshot_2018-04-06-23-03-21.png

Je ne peux que très vivement vous conseiller de vous abonner à la newsletter féministe de Face de Citrouille. Une chouette idée, visuellement impeccable et très très intéressante. Chaque mois, grâce à elle, on découvre :

  • Une autrice
  • Des liens autour de la littérature jeunesse et du féminisme
  • Une liste de vidéos à regarder
  • Des podcasts à écouter
  • Des livres conseillés
  • Des réflexions autour de ces mêmes thèmes…

Bref, c’est complet, intelligent, et ce n’est qu’un mail par mois ! Foncez, foncez FONCEZ !

Merci aussi au blog Tea Time at Bloomsbury pour son article à propos de la pression que l’on peut se mettre pour garder un bon rythme de publication sur un blog, si déculpabilisant.

Par les hasards de mes pérégrinations sur FB, je suis tombée sur les chouettes illus de Loquacious Literature qui s’est donnée (entre autres) comme mission de mettre en images les scènes d’Harry Potter oubliées des films. Avis aux Potterheads qui se baladent par ici 😉 (d’autant plus qu’elle fait la part belle à la diversité dans ses dessins !) (cliquez sur la première image pour avoir le strip en entier !)

tumblr_nwv3emIEzT1r9k1h1o8_r1_500tumblr_nwv3emIEzT1r9k1h1o9_r1_500 (1)

tumblr_nwv3emIEzT1r9k1h1o10_r1_1280

 

Happy me

Quant à moi et bien écoutez, je suis en stage chez Nathan, en parascolaire depuis début avril ! J’ai vraiment l’impression d’avoir trouvé ma place, l’endroit où je veux être plus tard, quand je serai grande. Peut-être pas en parascolaire (même si j’apprends tous les jours et que les tâches qu’on me donne seront plus ou moins les mêmes qu’ailleurs) mais dans l’édition. Ca fait du bien de se dire, après des années de recherche, que l’on a trouvé quelque chose où l’on se sent chez soi.

J’ai vraiment envie de continuer dans cette voie et je suis motivée à 200%.

A coté de ça, même si la panique règne un peu, je crois que je suis dans les temps pour mon mémoire. C’est fou ce que cette si petite chose peut nous mettre dans un état de stress intense !

Allez, des zoubis ❤ Hâte de lire vos bilans du mois 🙂

Une réflexion sur “C’est le premier je balance tout ! Rendez-vous littéraire #13 & #14

  1. Pingback: C’est le premier j’balance tout #17

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s