« C’est le 1er, je balance tout » a été lancé par Lupiot pour son excellent blog littéraire « Allez vous faire lire ». Ce mois-ci, beaucoup plus de lectures (JOIE!), ce qui me fait un bien fou après ma panne du mois dernier. J’avais peur de ne pas trouver le temps avec ce petit boulot d’été que je me suis dégotée mais finalement, j’ai trouvé un rythme estival plutôt sympa ! Voici donc l’heure du compte-rendu 😀

Top & Flop du mois de juillet

couv56867171 couv27473223 couv1598433 couv28630339 couv32284679 couv43776569 couv46553814 couv65421542 couv25215755 couv55879556

Deux gros coups de ❤ ce mois-ci, une lecture mitigée, un flop et quelques abandons… L’avantage avec ce nouveau rythme, c’est que comme j’ai moins de temps pour lire, si ça ne marche pas, je ne m’attarde pas et passe à autre chose.

Le Passeur, de Lois Lowry

Que dire… une des plus jolies dystopies (oxymore ?) jeunesse que j’ai pu lire jusque là. Je n’en dis pas trop car je veux me motiver à vous en faire une chronique mais si vous êtes passés sur Instagram, vous avez du avoir un aperçu de mon amour pour ce livre.

❤ No & Moi, de Delphine de Vigan

Avec celui-ci, c’est une écriture que j’ai découvert, bien plus qu’un livre. Je vous en parle plus longuement ici.

🙂 J’ai (re)découvert trois petits albums de Tomi Ungerer et me suis renseignée un peu plus sur la vie de cet auteur jeunesse, assez précurseur. C’est drôle et frais et ça a un petit air d’enfance pour moi qui les ai lus étant plus jeune.

:S Le copain de la fille du tueur, de Vincent Villeminot

Une lecture très partagée. J’ai adoré les 2/3 du livre : l’histoire d’amour est très belle, douce, sensible, il y a des descriptions de paysages montagneux juste fabuleuses (sachant que l’auteur ne vit pas loin de Genève, on peut comprendre son amour pour la montagne) mais la dernière partie du roman m’a complètement perdue. Alors qu’on s’était habitué à un récit centré sur les pensées du personnage principal Charles et sur son amour pour Selma dans un style assez contemplatif, il s’accélère d’un coup dans les derniers chapitres. On change de registre, on se retrouve avec une fin digne d’un film d’action (et le premier qui me dit que c’est parce que je suis une fille et que j’aime le rose et les paillettes plutôt que le son des mitraillettes, je lui claque ma collection de films d’horreur dans la tronche). Ce décalage, bien qu’évident vu le titre du roman, m’a déboussolée parce que j’ai eu la sensation d’une fin précipitée.

😦 Nightfall, de Jake Halpern & Peter Kujawinski

Mon seul flop de ce mois-ci. Pourtant, je trouvais le début du roman très enthousiasmant : Après 14 ans de jours, trois ados se retrouvent coincés sur leur île où vont s’écouler 14 jours de nuit. Des rituels presque religieux, de vieilles reliques, une nuit opaque qui tombe très rapidement, le départ précipité de leurs familles, bref, tout y était pour nous plonger dans une ambiance horrifique et maîtrisée. Pourtant, dès la moitié du roman, j’ai fini par décrocher. L’aventure perd en souffle, on patauge à suivre les trois protagonistes qui se perdent et se reperdent. L’ambiance d’abord horrifique, stressante et plutôt intéressante, se révèle fantastique et assez grossièrement ficelée. Avait-on besoin de connaître les mystères qui règne sur l’île ? Je suis plutôt partisane du « Pour mieux effrayer, restons cachés ». D’ailleurs, les secrets révélés, censés apporter du sens à l’histoire, le sont de manière très maladroite et alourdissent le récit plus qu’autre chose, et en sont presque ridicules par moment. En fait, la deuxième partie, bien que fantastique, est bien trop terre à terre à mon goût. J’aurai aimé plus de mystère, d’ombres, sur ce qu’il se passe sur cette île.

Abandon

Into The Wild : J’ai tellement entendu parler d’Into The Wild, que ce soit du film ou du roman, que je ne m’attendais pas à ce type de narration. C’est très journalistique, très distancé et j’ai eu beaucoup de mal à passer les premières pages. Ce n’était simplement pas ce que je recherchais à cet instant je pense, et je lui redonnerai une nouvelle chance plus tard.

L’Analphabète qui savait compter : Alors que j’avais adoré l’écriture et l’humour du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, j’ai vraiment beaucoup de mal avec celui-ci. L’effet de surprise est passé, le sujet se prête beaucoup moins à ce type d’écriture, l’auteur a du mal à se renouveler et utilise tout le temps les mêmes effets de style (portraits de personnages retraçant toute leur vie avec beaucoup d’ironie, jeux de mots, personnages « normés »que l’on tourne en dérision, effet de surprise annulé par le narrateur, …) Bref, ce n’est plus aussi vivifiant à la seconde lecture et Jonas Jonasson m’a perdu dès le chapitre 3.

Les chroniques d’ailleurs

Lupiot d’Allez vous faire lire, une nouvelle fois. Parce qu’elle est mon maître à penser et que ses articles sont à la fois drôles et réfléchis, je partage sa chronique « Meh » de Vango, non pas parce qu’elle a réussi à me donner envie de le lire mais parce qu’elle est géniale. Mais vous pouvez lire toutes ses chroniques hein (vous privez pas surtout) c’est la même qualité partout.

Juste à temps, la chronique « Bulle du Mois » de La Récolteuse des mots sur la BD « Mauvais Genre » qui m’a donné envie de me pencher un peu plus sur cette BD dont j’ai beaucoup entendu parler.

Ailleurs sur le web

les-irrc3a9guliers-de-baker-street.png

Une très bonne idée de challenge que j’ai vu passer chez Victoria d’Un point c’est tout, centrée autour du thème de Sherlock Holmes et surtout ILLIMITÉ dans le temps 😀

Au début du mois, je vous parlais du travail de Diglee dans ma chronique de « Viser la Lune » et de son combat pour une représentation plus juste du corps des femmes en illustration. Dans la même idée, je voulais vous présenter le travail de Loish, une artiste hollandaise qui fait un boulot formidable. Déjà parce que son utilisation des couleurs est oufissime mais aussi parce qu’elle n’a pas peur de voir la beauté dans la rondeur et dans tous les styles de physiques. De plus, elle met un point d’honneur à créer des personnages féminins bien badass. Voici un petit aperçu de son travail :

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Floish.fans%2Fposts%2F10158827693365048%3A0&width=500

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Floish.fans%2Fposts%2F10157333803255048%3A0&width=500

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Floish.fans%2Fphotos%2Fa.10150192201605048.434834.245225465047%2F10158955314500048%2F%3Ftype%3D3&width=500

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Floish.fans%2Fposts%2F10156969940810048%3A0&width=500

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Floish.fans%2Fphotos%2Fa.10150192201605048.434834.245225465047%2F10157370519275048%2F%3Ftype%3D3&width=500

HAPPY NOMBRIL

Y’a quelques temps, je me suis perdue sur Piktochart (me demandez pas d’où m’est venue cette idée, c’est la faute de Lupiot). Toujours est-il que je me suis amusée à créer des nouvelles bannières pour le blog. C’est pas encore totalement ça, mais je me suis bien amusée et je suis pas mécontente du résultat.

banni-5c-c3-a8r_23388552_91efae784661cc96281a653e50f5d8a2b2fb45dc
Deuxième essai, spécial été
new-piktochart_23387813_ae378da0c79f9aaa14ceb154beb2b3b00880774d
Premier essai

banni-5c-c3-a8r_23388552_91efae784661cc96281a653e50f5d8a2b2fb45dc

Et sinon, j’ai commencé un vrai carnet de lecture, avec papier et stylo, nom du livre, auteur & infos générales, afin de pouvoir noter à vif mes avis sur mes lectures, pour mieux m’organiser. Parce que j’ai une mémoire de poisson rouge et ça m’embête après pour vous faire des chroniques.

Allez, on repart pour un nouveau mois d’été, avec du sable au creux des orteils et des livres plein le tote bag !

Et vous, c’est quoi votre bilan du mois ?

Publicités